Photo. Yann Renoult raconte les pêcheurs de Gaza

Depuis le 27 Janvier, des histoires palestiniennes se sont invitées à l’iReMMO (Institut de recherche et d’études sur la méditerranée et le Moyen-Orient) à Paris.

Yann Renoult a choisi de nous raconter Gaza à travers quelques clichés accompagnés de petites légendes explicatives. Deux thèmes sont abordés dans l’exposition : les pêcheurs de Gaza et leur difficulté à exercer du fait du blocus maritime, mais aussi les Palestiniens issus de l’exode de 1948, à travers quelques portraits et histoires personnelles des habitants de Gezret Fadel.

Vente des poissons

La superposition des images et des légendes est bienvenue, les mots nous permettant de mieux capturer les moments saisis. Instructive, déchirante, c’est toute la tragédie palestinienne qui s’offre à nous. Instructive, car à travers les photos-témoignages, nous mesurons l’impact du blocus maritime sur l’activité quotidienne des pêcheurs. Déchirante car l’exposition est ponctuée de portraits d’hommes et de femmes, victimes anonymes et silencieuses du conflit. Alors que l’installation des Palestiniens sur ce bout de terre ne devait être que temporaire, des enfants y naissent encore aujourd’hui dans des conditions extrêmement précaires.

Une exposition vivante qui traduit un regard personnel sur Gaza. On reste marqué par le souvenir de photos d’enfants dans des camps de réfugiés, enfants au sourire lumineux et à la peau abîmée. Tout un symbole, entre inébranlable soif de vie et usure précoce. Entre rouille et or.

Le capitaine

L'attente

Exposition en entrée libre à l’iReMMO, métro Maubert Mutualité

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !

Laisser un commentaire