Et si islam et féminisme n’étaient pas incompatibles ?

Lorsqu’on vous parle de femmes musulmanes, la plupart du temps, cette évocation charrie son lot de stigmates et d’idées reçues. Burqa,  dépendance, voile, soumission. Les images de femmes musulmanes que l’on doit arracher à leur misérable condition pullulent.

Trop souvent, la lumière se pose sur les femmes que l’occidental, chevauchant son cheval blanc, vient délivrer du joug des sociétés assujettissantes dans lesquelles elles vivent. S’il est vrai que dans certaines régions, où l’islam est instrumentalisé à des fins politiques, les femmes peinent à s’imposer, le monde arabo-musulman regorge aussi de femmes qui se sont constituées actrices du développement économique et social de leur pays. Le fait d’associer la représentation des femmes musulmanes à l’impératif constant d’un affranchissement, les fixe paradoxalement dans une position inférieure, nécessitant toujours de passer par la case « émancipation » pour s’épanouir.  Cela constitue un danger autant pour la vision de l’islam que cela véhicule, que pour la prophétie auto-réalisatrice que peut devenir cette inégalité. C’est de ce constat dérangeant qu’est partie Sarah Zouak pour initier son projet nommé Women Sense Tour.

L’idée de Women Sense Tour tient en 3 chiffres-clés. Cinq mois, cinq pays, un objectif : rencontrer des femmes musulmanes porteuses d’initiatives créatives, promouvoir leurs projets et les pousser à les développer davantage.  Armée d’une plume et d’une caméra, la jeune fille  alimentera régulièrement son site avec des supports variés avant d’en faire un reportage vidéo et d’exposer les portraits recueillis dans un manuel ainsi qu’à l’occasion de conférences et d’expositions.

Ce projet, organisé en collaboration avec l’association Make Sense, cristallise la volonté de faire réfléchir sur l’image faussée d’un islam réfractaire à la modernité et inégalitaire. En rencontrant des Marocaines, Tunisiennes, Turques, Iraniennes et Indonésiennes qui font rimer islam et féminisme, Sarah Zouak s’inscrit elle-même dans l’objectif qu’elle vise, célébrer l’esprit d’initiative de la gent féminine.

 

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !

Laisser un commentaire