Jeu-concours. Temenik Electric en concert à Paris

Amoureux de la nouvelle scène musicale arabe, vous avez sûrement entendu parler de ce groupe. Leur album Ouesh hada ? suscite déjà la ferveur de la presse internationale. Si vous ne les connaissez pas encore, vous allez avoir l’occasion de vous rattraper très prochainement.

Le groupe Marseillais, leadé par le compositeur algérien Medhi Haddjeri, se produira sur la scène de l’Alhambra, samedi 8 février 2014, à l’occasion du Festival au Fil des Voix.

Les « enfants du rock et du chaâbi, de la pop et des musiques orientales », comme aime à les qualifier Medhi, y interpréteront les titres de leur premier opus Ouesh hada ?. Un album né à l’issue de leur résidence artistique dans le désert algérien et transmetteur d’énergies surprenantes. Une belle combine de rock teinté d’électro, assaisonné de sonorités orientales, où derbouka et bendir s’intègrent subtilement.

Temenik Electric nous livre une musique spontanée, dénuée d’artifices, presque simple. Leur volonté ? Partager ce qu’ils observent. « Je me penche à la fenêtre et je dis ce que je vois » explique Mehdi. De la désillusion de la jeunesse tunisienne actuelle avec Ness jirenin, au combat des femmes pour leur liberté avec Hel el bab, en passant par les histoires d’amours impossibles avec Haïnik, et enfin Ouesh hada, titre éponyme qui interroge le monde et évoque ses bons côtés et ses travers à la façon des griots africains.

Temenik Electric opère avec brio dans la transgression des genres, et nous nous faisons une joie d’aller les découvrir sur la scène parisienne de l’Alhambra, samedi 8 février.

[embedit snippet= »jeu-concours-temenik-electric »] 

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !

Laisser un commentaire