Tape. Du journal intime à la vraie vie à Jérusalem

Loin de la guerre, Tape aspire simplement à narrer la vie à Jérusalem. Il célèbre l’humain, sa jeunesse et sa volonté de coexister.

Suite à un week-end romantique à Paris, un jeune couple retourne à son quotidien à Jérusalem en apportant avec eux le film de leur séjour, loin des obstacles d’une société conservatrice. De retour au Moyen-Orient, ce couple ramène avec lui une vision idéaliste d’une vie de liberté qu’il souhaite importer dans cette ville tumultueuse. Mais cet idéal se trouve rapidement confronté aux croyances et violences de ce milieu. Car ce couple et leur groupe d’amis, palestiniens et israéliens, doivent lutter pour vivre normalement et ensemble dans un quotidien déchiré par l’Histoire, la politique et la religion. Ainsi se déroule le film de leur vie.

Dylan Zarrella et Rishi Pelham, directeurs du film Tape. Crédit : Tape The Film sur Kickstarter

Dylan Zarrella et Rishi Pelham, directeurs du film Tape. Crédit : Tape The Film sur Kickstarter

Tape est le projet de film de deux jeunes en deuxième année d’université de cinéma, Dylan Zarrella et Rishi Pelham. Ils avaient l’ambition d’écrire un script et James Kerr leur a insufflé l’idée de narrative. Ayant vécu tout deux à Jérusalem pendant quelques années, ce projet promet de retranscrire le quotidien d’une ville perçue comme étant brisée par un conflit.

Le film est tourné à Jérusalem, Paris et Manchester. Les dialogues résonneront en arabe, hébreu, français et anglais. Et le casting promet de réunir des acteurs palestiniens, israéliens, anglais et français qui ont tous accepté de participer à cette aventure ambitieuse à titre bénévole, le film étant indépendant et sans financement. On reconnaît Eyad Hourani, qui jouait le rôle de Tarek dans le film palestinien Omar. Mais on y retrouve également les visages moins connus de Meena Rayann, William East, Nanor Balian et Coren Feldman.

Dylan Zarrella et Rishi Pelham ne prétendent pas décrire le drame politique de cette région. Si la guerre ne fait pas forcément partie du quotidien, l’observation vise le mode de vie de la jeunesse au milieu d’un conflit. Il s’agit d’une célébration de la jeunesse, de l’amitié et de la coexistence.

A partir d’octobre 2015, les premières de Tape se dérouleront à Paris, Jérusalem et Manchester avant de faire la tournée des festivals.

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !

Laisser un commentaire