Souviens-toi de ce groupe : Djmawi Africa !

Ils sont jeunes, ils sont beaux et surtout talentueux. Eux, ce sont les huit musiciens qui font Djmawi Africa. Depuis qu’ils se sont formés en 2004, lors d’un concert estudiantin, ils n’arrêtent pas de grandir. Ils ont assuré plusieurs premières parties de Gnawa Diffusion et de Cheikh Sidi Bémol entre 2004 et 2007.

MAMA ou comment revendiquer leur africanité

En janvier 2008 sort le premier album de ce talentueux groupe algérien. Sobrement intitulé MAMA, ce bébé est un savant voyage musical nous menant au fin fond des routes désertiques, puisant son essence même dans la tradition gnawa. En évoquant Djmawi Africa, on pourrait dire qu’ils sont ce qu’est Darga au Maroc ; un groupe qui mêle musique traditionnelle et influences contemporaines. Du rock, du blues, de la musique celtique, du reggae… bref, chacun y trouve son compte.

MAMA a beaucoup voyagé en Algérie. Il a quasiment visité les 48 wilayas du pays. Mais MAMA a surtout fait voyager un public étranger à travers les sonorités algériennes, maghrébines et africaines. C’est ainsi que le groupe se voit inviter par de prestigieux festivals, un peu partout dans le monde : le festival international de jazz de Ouagadougou, le festival du monde arabe à Montréal, le festival afro indien de New Delhi. Le groupe se fait également inviter à jouer au Mali, au Sénégal, en France, en Tunisie, en Egypte… En somme, une tournée de trois ans qui a fait grandir musicalement les membres du groupe.

Echfa (Souviens-toi), le plus beau souvenir de tournée

La tournée MAMA, qui a mené le groupe aux quatre coins du monde, leur a permis de rencontrer beaucoup de musiciens aux influences multiples. De ces rencontres, des duos sont nés. C’est ainsi que le groupe a eu l’ingénieuse idée d’enregistrer quelques uns d’entres eux et de les faire découvrir à ses fans.

Echfa, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est un double album CD/DVD retraçant toute la tournée du premier album MAMA. On  découvre, en l’explorant, 13 morceaux enregistrés sur la route. Entre Ouagadougou et Paris, Alger et New Delhi, c’est un concentré de fusions inédites entre les Djmawi Africa et de talentueux musiciens aux influences cosmopolites.

On y découvre une très belle version de Le monde bouge de Joke, deux magnifiques versions de Bania et de Bangoro – les traditionnels morceaux gnawa – faites en collaboration avec un groupe de nu-jazz venant de Serbie, Hain Tany, et un rappeur français, une version balkano africaine de Saâdya, un tribute to Africa enregistré lors de leur unique concert en Inde, à New Delhi lors du festival afro indien. En somme, c’est un album à découvrir pour tous les amateurs de fusions musicales atypiques et transcendantes.

Echfa c’est aussi un concentré des plus belles vidéos d’archives prises par le groupe lors de ses voyages et aussi, le dernier concert de la tournée MAMA, enregistré en live au théâtre du bois des arcades à Alger. Mais aussi, un beau portfolio de photos de scènes signé la jeune photographe algérienne Awel Haouati.

En somme, un double CD/DVD à retrouver dans les bacs, en Algérie, le 4 mai prochain.

Echfa marque la fin d’une époque de Djmawi Africa et le début d’une autre. Celle du nouvel et second album studio, Avancez l’arrière, qui sera dans les bacs au courant du mois de mai prochain.

Bande annonce DVD « Echfa »:

 

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !

2 commentaires

Laisser un commentaire