Chronique : Mashrou’ Leila, live in Baalbeck

C’est dans le cadre féérique des ruines du Temple de Bacchus, au festival de Baalbeck, que des centaines de spectateurs ont eu la chance d’assister en 2012 au concert exceptionnel du groupe Mashrou’ Leila, dont nous vous parlions récemment.

Plus de deux ans plus tard, c’est par le biais de MC Distribution que sort le DVD du concert « Live in Baalbeck », où, en 1h 20 d’un concert saisi sur 35 mm, on peut comprendre et apprécier toute la magie et la puissance qui anime le groupe beyrouthin. Avec les 19 morceaux joués pendant le concert, c’est la quintescence, le meilleur de Mashrou’ Leila qui s’offre à nous dans ce DVD.

La puissance scénique du groupe s’exprime dans une mise en scène des plus intéressantes, où tous les membres du groupe sont exposés à la vue du public et où l’utilisation de l’espace, en l’occurrence les ruines d’un temple romain, n’est en rien négligée pour que se dégage de l’ensemble une impression d’harmonie, loin du fouillis où peuvent parfois se trouver plongés les groupes à certains festivals. Outre la mise en scène, ce qui fait bien sûr l’essentiel de la magie du concert est le charme qui se dégage du groupe, et notamment du chanteur Hamed Sinno, qui use et abuse de son corps pour charmer la foule, qui ne s’arrête jamais et déborde d’énergie, sautillant partout sur la scène, se déhanchant, allant se confronter aux autres membres du groupe, se lancer dans des échanges musicaux avec eux. La marque d’un excellent showman.

Alors, bien sûr s’agit-il ici de musique. Mais il s’agit aussi d’un concert, d’images. Et force et de constater que tant le travail sur les lumières de scène que le travail de réalisation sont ici réalisés de manière à utiliser au maximum la féérie des lieux, pour un rendu visuellement poétique. On ose à peine imaginer ce qu’ont ressenti les spectateurs présents sur place.

Et au-delà du coté visuel ? Que dire sinon que Mashrou’ Leila met la barre très haut, tant dans ses albums que dans ce concert, avec bien sûr un set comportant leurs plus grand succès, mais sans jamais tomber dans la facilité de rejouer en live ce qui s’est fait en studio et que l’on peut trouver dans les albums. Il y a un véritable travail où les morceaux, sans être dénaturés, gagnent ce son chaud et vivant propre au live. Un concert à voir autant qu’à écouter, en définitive.

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !

Laisser un commentaire