Jawhar. Au carrefour entre chaâbi et songwriting

Crédit : jawharmusic.com

De l’émotion à profusion, tel est le leitmotiv définissant le dernier album enivrant Qibla wa Qobla (le baiser et l’orientation de la prière) de Jawhar Basti.

C’est ce mardi 17 mars 2015 que le jeune Tunisien Jawhar, à la voix berçante et sensuelle montera sur la scène du centre Wallonie-Bruxelles pour partager avec son public parisien son dernier album aux notes délicieusement mélancoliques. Ce sont douze titres teintés d’un romantisme lancinant qui convainquent l’ouïe, habitent l’esprit et se laissent fredonner rapidement par les âmes sensibles qui se prêtent à leur écoute. Qu’elles soient en français, en arabe ou en anglais, les chansons de Jawhar ont cette élégante nonchalance et cette extrême douceur en commun.

Mezoued tunisien et folk-pop fusionnent pour une expérience extatique. Car, comme le veut le titre de l’album, Qibla wa Qobla comporte un aspect religieux qui inspire la quiétude.

De la légende des mille et une nuits et de l’érotisme auquel invite la nuit orientale, Jawhar s’inspire. Il exploite ainsi pleinement ses influences pour célébrer la passion amoureuse. Au théâtre comme à la chanson, cet artiste complet (interprète, auteur, compositeur et comédien) aborde merveilleusement cette forte thématique qui jalonne nos vies pour nous inviter à dévoiler notre fragilité et… mieux planer .

Alors, planons :

 

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !

Laisser un commentaire