Rencontre. Le coup de foudre de Marcus Miller pour la musique Gnaoua

PAr

C’est assez récemment que Marcus Miller a découvert la musique et la tradition Gnaoua, il se rappelle de sa surprise, il y a de cela deux ans lorsqu’il écoutait pour la première fois le son de l’ancêtre de son instrument fétiche qu’est la basse: le Guembri. Ce qui l’avait alors frappé c’était le caractère exceptionnel de son slap, une technique maîtrisée des années auparavant par les mâalems gnaoui dont les mains taquinent les cordes du Guembri avec un naturel désarmant.

Rencontre. Yazan Halwani, le calligraffeur de Beyrouth

PAr

C’est à 14 ans que Yazan Halwani découvre la culture hip-hop avec les groupes marseillais IAM et Fonky Family puis commence à taguer son nom sur les murs de la capitale. Ce qui semble un passe-temps d’adolescent va se transformer en vocation le jour où son oncle lui offre un livre sur la calligraphie.

L’orientalisme déchu de Lalla Essaydi

PAr

Au-delà de la symbolique et des messages portés par ces œuvres, les photographies de Lalla Essaydi sont avant tout d’une beauté esthétique. A travers celle-ci, l’artiste porte les critiques de deux univers, des fantasmes de l’Occident à la remise en question de l’identité féminine en Orient.

Interview. Dans le salon de OUM

PAr

OUM était à Paris, la semaine dernière, à l’occasion du Festival au Fil des Voix. Deux jours avant son concert à l’Alhambra, elle nous a reçus chez elle, pour une interview exclusive. Dans son appartement parisien, OUM nous raconte son parcours avant la musique, ses débuts, l’évolution de son répertoire, l’enregistrement de son dernier album Soul of Morocco et la complicité qu’elle vit avec ses musiciens. Elle nous délivre aussi quelques infos exclusives aux lecteurs d’ONORIENT.

Muslimgauze. Un amour palestinien

PAr

Bryan Jones crée à 19 ans Muslimgauze, il deviendra par la suite l’un des artistes de musique électronique les plus prolifiques de son temps. Expérimental et révolutionnaire pour certains, provocateur voire antisémite, au vu de son soutien à la cause palestinienne, pour d’autres.

Interview : Yasmine Hamdan, conteuse électro-pop

PAr

Yasmine Hamdan n’est pas une inconnue de la scène underground arabe. La révélation a eu lieu avec Soap Kills, tandem electro-pop formé avec Zeid Hamdan. Déjà, l’on pressentait le cheminement qui allait se réaliser pour aboutir à son dernier album. Nous avons ainsi découvert un monde où des sonorités ultra-modernes se marient merveilleusement avec un lyrisme oriental.

Meoz : fougueux et énergique

PAr

3 jours de studio, 7 chansons et 10 jours de préparation auront suffit à Meoz pour marquer leur retour d’une pierre blanche. Le groupe qui existe depuis plus de 12 ans, a une trentaine de compositions originales et plus d’un tour dans son sac. Zoom sur un groupe d’amis avant tout.