Paris : un conte persan de Davood Koochaki jusqu’au 16 avril

Davood Koochaki dessine des personnages énigmatiques dont il affine au fil du temps la technique, proche de la hachure croisée, tout en augmentant les formats. Libérant ses fantômes, il crée des êtres démoniaques, difformes, chimériques, tous paraissant voilés, tandis que seul un regard, un rictus et, plus souvent, un sexe les rendent tangibles.

Pour plus d’informations.

 

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !

Laisser un commentaire