Paris-Alexandrie #15 : Ghassan El Hakim (Kabareh Cheikhates)

Kabareh Cheikhat ONORIENT

En ces temps polaires et ces neiges hivernales, Paris- Alexandrie reçoit Ghassan El Hakim. Comédien et metteur en scène, Ghassan vit et travaille à Casablanca. Après un passage par l’Institut supérieur d’Art Dramatique et d’ animation culturelle à Rabat puis plusieurs mois passés au Conservatoire National d’Art Dramatique de Paris, Ghassan se produit dans plusieurs pièces de théâtre en tant que comédien sur la scène ou derrière la caméra. L’artiste complet développe également ses propres créations avec un monde tout à fait personnel où vous pourrez croiser tout autant George Brassens, Zohra El Fassia ou encore Shakespeare !

Avec l’association Jouk Attamthil Al Bidaoui, Ghassan El Hakim présente le Kabareh Cheikhates.

« La femme cheikha » a été longtemps stigmatisée par la société. C’est une des raisons pour lesquelles le Kabareh Cheikhats veut rendre hommage à toutes les grandes cheikhat d’antan qui ont contribué à la sauvegarde du patrimoine oral de la chanson marocaine, telles que Cheikha Kharboucha (…) ou Zahra Elfassia (…). Le Kabareh Cheikhats essaye de continuer ce qu’a commencé feu Bouchaib Bidaoui, ce comédien et chanteur casablancais, né en 1928, qui apprit le chant de l’Aïta. Il se déguise en «Casablancaise» lors de ces prestations. Les comédiens du Kabareh se transforment et se déguisent aussi à leur tour en « Cheikhats » avec classe, finesse et glamour. La troupe ne se contente pas d’interpréter les textes ou de les jouer, mais s’inspire également du patrimoine marocain matériel – costumes, maquillages, instruments de musique –, et immatériel : textes oraux, chansons, rythmes. » (Présentation extraite du site du JAA)

La chronique Lettres d’Eva Tapiero

Halal Fanzine par Meriem Mesfioui / Durgamaya

Ce premier numéro de Halal Fanzine interroge un certains nombres de questions actuelles de société. Elles sont traitées non pas frontalement, mais par l’art, l’écriture, le dessin. Les pages ont été réalisés par un collectif d’artistes, engagés donc, du Maroc, Algérie, Tunisie, Palestine, Irak, Egypte, Indonésie et Liban…

 

Actualités

Coup de coeur musical : Jawhar

Sortie du clip Menich Hzin de Jawhar & Sortie de l’album Winrah Marah à venir !
Cliquez ici pour participer à la Campagne ulule pour soutenir le projet ou à assister à la Soirée de lancement de l’album le 27 février au Botanique à Bruxelles.

Cinéma : L’Amour des hommes de Mehdi Ben Attia sortie le 28 février 2018

Avec Hafsia Herzi, Raouf Ben Amor, Haythem Achour.

CLIQUEZ POUR LES SEANCES

Sortie d'Album : Naissam Jallal & Osloob

Sortie de l’album Al Akhareen par Naissam Jallal & Osloob le 2 mars prochain.

Cinéma : Corps étrangers, de Raja Amari sortie le 21 février 2018

avec Hiam Abbass, Sara Hanachi, Salim Kechiouche, Marc Brunet, Majd Mastoura.

CLIQUEZ POUR LES SEANCES.

Samia, échoue comme beaucoup de clandestins sur les rivages de l’Europe. Hantée par l’image d’un frère radicalisé qu’elle avait dénoncé, elle trouve d’abord refuge chez Imed une connaissance de son village, puis chez Leila pour qui elle travaille. Entre les trois personnages, le désir et la peur exacerbent les tensions.

Agenda

Le 16 février 2018 : Jazz Oil et Fréquences Basses à l’Alimentation Générale
Le 20 février : Soirée concert-projection autour du groupe touareg Imarhan au Point Ephémère.

EQUIPE
Production & Animation : Sarah Melloul
Chroniques : Eva Tapiero
Réalisation technique : Adel Ittel, Sarah Melloul

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !