Morocco! : le Maroc revisité de José Levy

José Levy rend un ultime hommage au Maroc à travers une collection de mobilier éponyme. Un hommage marqué par sa subtilité et sa finesse  dans le détail par l’élaboration d’objets dans un esprit très industriel mais pourtant usant d’un savoir-faire traditionnel.

José Levy joue sur l’opposition des matières et des textures, des plus luxueuses au plus "bon marché" et les mêle dans une opposition insolente, c’est ainsi qu’il confectionne une table en bois noble dont les pieds sont dans un béton peint très banal ou encore fait usage de simples grilles métalliques comme supports à ses canapés. La collection Morocco! se définit avant tout par sa légèreté et son minimalisme au point qu’on verrait certains objets léviter à quelques centimètres du sol. Morocco! mêle les références en choisissant de tirer profit  des techniques d’antan pour produire un mobilier résolument contemporain.

Dans ce sens, cette collection de mobilier représente un symbole fort, celui de la rencontre entre les cultures occidentale et orientale. José Levy fait une synthèse de détails très pointus qui lient Marrakech à Paris, une osmose entre deux univers rapprochés et pourtant si éloignés.

Autre tour de force de l’artiste, jouer sur la touche de la nostalgie pour donner une âme à son mobilier. José Levy en évoquant sa collection dit : « Avec Morocco ! je voulais parler du Maroc que j’aime. Celui du Quartier de la Kassbah de Marrakech, celui du Tanger déglingué, cultivé et sophistiqué, celui de la débrouillardise qui côtoie les savoir-faire les plus subtils. Le souvenir des années 1950 marocaines, les puces, les meubles de jardin en métal perforé de moucharabieh fabriqués à Casa, les sols en granito, la géométrie et l’architecture de la Médina, les carreaux de ciments…». L’artiste, qui a plus d’un tour dans son sac, a réussi le pari de créer une porte vers un imaginaire collectif marocain qu’il a matérialisé à travers des créations très subtiles qui ne s’arrêtent pas au cliché du symbole.

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !

Laisser un commentaire