Michelle et Noel Keserwany, satire au 4ème art

Tout a commencé par une blague, dont Michelle se rappelle très bien. Lors d’une pause entre les cours, l’envie de se saisir d’une guitare la prend. Entre les discussions passionnées des étudiants, les consultations de salles et brèves révisions, Michelle accroche le petit public présent et les applaudissements s’en suivent. Cela aurait pu s’arrêter là ou se reproduire autour d’un feu de camp au Mont Liban pour un changement de contexte et d’ambiance, mais certaines histoires prennent des tournures surprenantes…

Jagal el USEK

« Tout s’est produit par hasard ! », nous relate Noel qui s’est vu entrainée par sa grande sœur dans une incroyable aventure. Deux années après le déroulement cet intercours, presque anodin, pendant lequel Michelle a pu interpréter sa chanson « Jagal el Usek », une vidéo de la prestation lui ai envoyée par mail. À peine, a-t-elle le temps de se remémorer ce souvenir, que la chanson a déjà fait son bout de chemin sur le net. Les vues sur Youtube grimpent et les appels des chaînes de télévision se succèdent.

Michelle et Noel Keserwany Mehdi Drissi

Michelle et Noel © Mehdi Drissi

Michelle et Noel dévoilent alors au grand jour leurs travaux et mettent du rythme dans leurs textes. Outre leur lien familial, leur réflexion se rejoint et leur besoin de se faire entourer par leurs amis proches est partagé. Leurs créations sont ainsi l’œuvre d’une coopération qui habille leurs compositions de nouvelles propositions. Chaque chanson est ainsi l’occasion de se dépasser en faisant intervenir musiciens, vidéastes, illustrateurs pour se faire un laboratoire d’idées artistiques.

Une vocation de naissance

Ce climat favorable à la création que Michelle et Noel Keserwany instaurent à chaque projet est à l’image du bain artistique dans lequel elles ont baigné toute petite. En effet, leurs talents de parolières et leur aisance avec les mots se nourrit des passions nombreuses que toute la famille Keserwany cultive. Une poétesse et un sculpteur de mobilier en bois rustique sont les chefs d’orchestre où l’on trouve un frère ainé épris de littérature et une deuxième sœur , Angele,vqui s’exprime en violencelle.

Les discussions fusent alors à la maison et le sens de l’engagement est partagé. Parfois, Michelle et Noel ressentent le besoin de l’exprimer en couleurs et agitent leurs souris et pinceaux. Leurs concerts sont d’ailleurs une séance de jonglage entre lecture de poèmes, performance et projections diverses. L’animation qu’on découvre dans la vidéo « Panique bel parlement » caricature ainsi les politiciens libanais. Dans un style simpliste, les dessins presque « brut et primitif » comme aime les décrire Noel « est une métaphore de la situation politique au Liban ».

Michelle et Noel ONORIENTOUR Mehdi Drissi Liban Chanteuse libanaise

Michelle et Noel © Mehdi Drissi

Fuyante des sujets politiques, la jeunesse libanaise semble se ré-intéresser fortement à la question publique. Ainsi, Michelle et Noel ont pu constater un attrait plus fort du public pour certains titres de leur répertoire et attestent que la récente crise des poubelles a pu changer les mentalités.

Futures projets

Les sœurs Keserwany ont ainsi choisi d’interrompre leur carrière en publicité pour travailler en free-lance et se dédier à leur passion, Michelle participe à l’écriture de scénarios et travaille actuellement dans l’équipe du prochain film de la réalisatrice Nadine Labaki. Noel, quant à elle, réalise des projets d’animations pour des organisations non-gouvernementales. Indépendantes dans leurs démarches, elles assument leurs choix artistiques et restent ouvertes aux collaborations qui respectent leur état d’esprit critique. D’ailleurs, après avoir fait la tournée des pubs et des festivals libanais, elles préparent actuellement un nouveau projet web pour 2016 qui explorera quatre thématiques en chants et vidéos d’animation.

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !