Mashrou’ Leila : « Amy Winehouse est une grande source d’inspiration pour nous »

Hamed Sinno, vocaliste de Mashrou' Leila en concert à Rabat, le 13 novembre 2014. Crédit : Chourouk Zarkaoui pour ONORIENT

C’est dans les studios de la chaîne 2M que nous avons rencontré les membres du groupe Mashrou’ Leila après l’enregistrement d’un concert pour l’émission Korsa Live. Après avoir entonné une playlist principalement composée de chansons issues de Raasük, leur dernier album en date, Hamed Sinno, vocaliste du groupe, et Firas Abou Fakher, guitariste, nous ont révélé d’où ils tirent leur inspiration.

La personne morte qui vous inspire le plus ?

Hamed Sinno – Omar Zaimi, je pense, Cheikh Imam aussi. Les choses qui m’inspirent le plus sont celles qui coïncident avec la période où j’écris. Beaucoup de philosophes m’inspirent, les idées sur lesquelles je veux m’exprimer aussi. Amy Winehouse est par exemple une grande source d’inspiration pour moi.

La personne vivante qui vous inspire le plus ?

Hamed Sinno – Pour moi, c’est The Wild Beasts. C’est un superbe groupe qui se distingue par sa force. Leurs textes sont très intéressants.

Firas Abou Fakher – Le cinéaste Paul Thomas Anderson est une grande inspiration pour moi. Pour les soundtracks de ses films, et la musique qu’il choisit, mais aussi parce qu’il a une approche rationnelle lors de la réalisation de ses films, et c’est comme ça que l’on souhaite appréhender la musique dans notre groupe.

Un philosophe qui vous a inspiré ?

Firas Abou Fakher – Bob Dylan est un philosophe qui m’inspire.

Hamed Sinno – Foucault, Jean Paul Sartre… tous les philosophes existentialistes m’inspirent. Parce qu’il y a des gens qui écrivent sur la vie et les choses qui la rendent facile, et il y a une autre catégorie qui viennent avec une approche tout à fait différente, et c’est très intéressant de les lire. Deleuze me permet de me poser des questions sur ma vie, par exemple.

Firas Abou Fakher, guitariste de Mashrou' Leila en concert à Rabat, le 13 novembre 2014. Crédit : Chourouk Zarkaoui pour ONORIENT

Firas Abou Fakher, guitariste de Mashrou’ Leila en concert à Rabat, le 13 novembre 2014. Crédit : Chourouk Zarkaoui pour ONORIENT

Le moment de la journée qui vous inspire le plus ?

Hamed Sinno – Le matin est un moment primordial. Très tôt dans la journée, si je commence à lire une heure et demi après le réveil, je suis prêt à écrire.

Firas Abou Fakher – Les dimanches très tôt le matin est mon moment préféré pour travailler.

L’inspiration vient-elle avec la quiétude ou de l’angoisse ?

Hamed Sinno – Avec les deux, ce sont deux atmosphères qui inspirent des choses tout à fait différentes, mais très intéressantes en soi.

La pression peut-elle bloquer l’inspiration ?

Firas Abou Fakher – Pas du tout pour moi, j’aime la pression. C’est très mauvais physiquement, mais je suis plus productif sous la pression.

Hamed Sinno – Je pense que nous avons toujours été comme ça, quand nous n’avons pas assez de stress nous nous stressons mutuellement, cela nous permet de mieux avancer.

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !

Un commentaire

Laisser un commentaire