La Maison de la Plage pose ses valises à Paris

Initialement basée dans la banlieue nord de Tunis, dans le quartier de la Marsa, la « Maison de la plage » se veut désormais itinérante. Elle investit le 49 rue de Seine l’espace de quelques jours afin de mettre en relief les travaux d’artistes tunisiens issus de disciplines diverses et variées.

A l’initiative de ce projet plein d’ambition, l’artiste designer aguerrie Hajer Azzouz. Dotée de plusieurs cordes à son arc, cette personnalité à la fois discrète, passionnée et passionnante a su mettre à profit son savoir-faire au service d’une conception et d’une promotion de la création hors des sentiers battus. La maison de la plage en est le parfait exemple. Un véritable bouillon de culture au sein duquel se meuvent un studio de design, des résidences d’artistes ainsi qu’un espace d’exposition.

Pour la toute première édition à Paris de cet espace-concept, Hajer Azzouz s’entoure de plusieurs artistes aux univers à la fois différents et complémentaires dans un dialogue interdisciplinaire mêlant travail d’illustration, street art et photographie, ponctué d’installations sonores et de performances live.

Cette scène artistique contemporaine tunisienne interroge des thématiques plurielles.

À l’entrée de la galerie, nous plongeons, grâce aux illustrations de Dharma Myriam Zéramdini, dans un monde fantasmagorique habité de personnages oniriques comme une ode à la résistance face à une société de consommation en déliquescence.

En poursuivant notre parcours, nous découvrons une petite pièce. Au milieu de celle-ci, un fauteuil invite le spectateur à s’asseoir face à une série photographique consacrée au Hammam. Un travail effectué par la photographe documentaire Sophia Baraket, où elle questionne l’Autre via la notion d’intimité. Un sujet que l’on peut également  apprécier dans les travaux du photographe autodidacte Sabri Ben Mlouka dont le regard affuté puise son inspiration dans une approche poétique et sensuelle de la femme.

Entre les diverses oeuvres photographiques, on retrouve les travaux de Othmane Taleb, architecte de formation, photographe et artiste visuel. Ses peintures revisitent le corps au travers d’une perception où abstraction et figuration amplifient tant au plan pictural que philosophique la complexité des émotions humaines.

Différents univers qui s’entrecroisent et nous interpellent le temps d’une exposition. En plus du graffeur Jaye et de l’artiste performeuse Mariam El-Ferjani, le programme promet d’être riche en découvertes et en rencontres durant ces 3 prochaines semaines !

 

Les artistes présentés

Sabri Ben Mlouka / Photographe
Othmne Taleb / Artiste visuel
Dharma Myriam Zéramdini et Fedor Souissi / Créateurs d'univers
Jaye / Artiste Graffiti
Sophia Baraket / Photographe documentaire
Mariam Al Ferjani / Artiste Esthète (Live Performance)

Où et Quand ?


Du 15 Septembre au 08 Octobre 2016
49 rue de Seine, 75006 Paris.
(cliquez pour plus d'informations)

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !