Made in Morocco : Kouzina concept store, the place to be

 Sur les rives du fleuve du Bouregreg, en longeant la marina du côté de Salé s’aligne le Quai des créateurs, une passerelle artistique réunissant des galeries d’art et des concept stores, premiers du genre au Maroc. Kouzina concept store est l’un d’entre eux. 

Aux bords du Bouregreg, séparant Rabat et Salé, on se retrouve dans une sorte de in-between : ailleurs et détachés des deux villes, qui toutefois s’offrent sublimement à nos yeux de chaque côté. Rabat s’y dévoile enfin en skyline sous les lumières qui se déclinent une fois la nuit tombée. On dit que dans une ville, le fleuve est une promesse de départ et de liberté. Il n’en fallait pas plus pour séduire l’âme rêveuse et évasive des artistes venus s’installer sur les bords du Bouregreg : les pieds dans l’eau, l’esprit ailleurs et des idées plein la tête.

C’est dans ce cadre propice à l’échange et aux idées nouvelles que s’est implantée la boutique Kouzina concept store, initiée par l’association HOUNA, incubateur artistique soutenant les designers émergents. En y entrant, un grand  mur bariolé où est inscrit KOUZINA –la cuisine des créateurs- nous aborde. Notre regard papillonne tout de suite d’un coin à un autre : de la couleur, une déco industrielle branchée et chic, ainsi qu’une multitude d’objets confectionnés avec soin. Objets de décoration, accessoires, vêtements, bijoux : les créations fourmillent de détails et d’inventivité. De la passion, de la joie de vivre et un foisonnement d’idées, sous un rayon de soleil traversant : tel est l’espace qui réunit les jeunes talents du design marocain.

27

28

Une première plateforme collaborative dédiée au design

Formé en octobre 2016 par l’association HOUNA, une plate-forme collaborative qui met en lumière les jeunes créateurs marocains, Kouzina se définit comme un espace d’expérimentation artistique et d’innovation, qui a pour objectif de promouvoir les jeunes designers et de les accompagner.

Il s’agit d’un showroom itinérant présentant une sélection de créateurs, qui s’inscrit dans une démarche collaborative où tout le monde est partie prenante. Parmi les designers qui y exposent, certains sont confirmés et d’autres émergents, et ceci afin que chacun puisse profiter de la notoriété de l’autre et que l’échange puisse donner lieu à des idées nouvelles et à d’éventuelles collaborations.

Par ailleurs, Kouzina concept store n’est pas seulement une boutique, il s’agit aussi d’un espace culturel ouvert de partage où l’on peut discuter librement d’art et de design. Ainsi, le lieu accueille des showcases, des lectures, des performances, des projections films et des débats ouverts au grand public.

On veut que Kouzina soit une plateforme qui appartient à tout le monde et que chacun se l’approprie comme il veut. Cette appropriation doit concerner tout le monde, du designer au public.

– Zara Iliass, responsable communication de Kouzina Store.

Il faut noter aussi que Kouzina concept store est le premier en son genre et se distingue des autres boutiques en étant accessible et abordable au public.

 Nous ne prenons aucune commission sur les ventes efféctuées, confie Zkara Iliass, contrairement à d’autres concept stores où le prix devient moins correct pour les acheteurs quand la boutique ajoute sa marge de gain.

Les nouvelles pépites du design marocain

Les créateurs que réunit Kouzina store sont tout aussi doués, débordants d’énergie et de talents les uns que les autres. Nous avons toutefois un coup de cœur pour quelques pièces, dont les coussins de Mehdi Khessouane appelés les couilles-chi, reprennant la forme des cailloux. Originales par leur forme inhabituelle et leur aspect alvéolé , ceux-ci peuvent être aussi accrochés ou servir d’accroche boucles. Les créations de Electroفن sont tout aussi délirantes et décalées, tels que les cassettes/porte-monnaie. Du côté mode, on retiendra les t-shirts atypiques de ID Fikra ainsi que les pulls originaux de Post scriptum, ou encore les sacs et les tote bags de Wafae Zaoui, ornés de calligraphie. Enfin, nous avons un grand coup de cœur pour les pochettes artisanales faite main de Zohra Guiliz et de Boucherouite.

On citera aussi les sympathiques dromabox de Sofabriq, créé par Sophia Rzal, Mouna Belgrini et ses colliers de vieilles lettres de scrabble authentique. Mais aussi les bijoux oniriques agrémentés de pierres de Ghita Benjelloun, les vieux meubles et objets chinés de Malik Sekkat et enfin les créations du jeune couturier prodigieux Hamza Guelmouss, également exposés dans la boutique.

4

Créations de la marque Post Scriptum

Programme du mois de décembre 

Pour ce mois-ci, cinq créatrices s’ajoutent à l’équipe, elles incarnent à elles toutes la nouvelle garde Design. Leurs créations riches et diversifiées font preuve d’un grand travail de matières et de coupes. Certaines pièces sont prêtes à porter, tandis que d’autres sont  plus destinées à être admirées. A l’occasion du vernissage, un concert electro/acoustique du groupe Kasseta et des artistes du Label Nomad Studios ont été programmés ce samedi 3 décembre, ainsi qu’une lecture de La Qsida de Demlije.

Dépéchez-vous de découvrir Kouzina store au quai des créateurs avant la fin d’année ! La boutique est éphémère et s’envolera bientôt vers plusieurs villes du royaume.

Pour toute information, contacter Iliass Zkara. Mail: iliass.zk@gmail.com

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !