L’orient d’hier d’Amin Maâlouf

Une fois n’est pas coutume, Amin Maâlouf nous invite à un véritable voyage dans son dernier livre, Les Désorientés. Un livre qui déterre un orient qu’on aurait aimé revoir. ONORIENT vous en parle.

Dans ce livre, Amin Maâlouf revient sur l’Histoire avec un grand « H » d’un Liban d’antan ouvert et tolérant. C’était à l’époque des communautés unies et des cultures qui vivaient en harmonie, cela avant que la guerre de 1975 ne vienne tout chambouler et tout diviser. Et c’est bien à la recherche de ce Liban qui n’est plus que l’auteur part, fouillant dans sa propre mémoire mais aussi en donnant libre cours à son imagination. D’ailleurs, il avouera s’être librement inspiré de sa jeunesse pour ce livre. Rappelons qu’Amin Maâlouf est aujourd’hui installé à Paris et qu’il avait quitté sa terre natale il y a de là quelques années pour d’obscures raisons. Les Désorientés nous en dit un peu plus sur cette facette de l’académicien.

D’ailleurs, le personnage principal du roman lui ressemble trait pour trait. Adam, intellectuel chrétien d’origine libanaise est installé à Paris où il mène une paisible vie aux côtés de sa compagne. Cela jusqu’au jour où un appel vient changer la plaisante monotonie des jours qui se suivent. Il doit impérativement revenir à sa terre natale car son ami de jeunesse serait en train d’agoniser. Le retour de cet intellectuel qui se sent tout d’un coup étranger et déraciné s’accompagne de souvenirs qui refont surface. Des images, des moments, des voix, des lieux et des noms qui rejaillissent soudainement du fin fond de sa mémoire dont Adam croyait s’en être débarrassé. Débarrassé de tous ses amours, ses amis, ses douleurs mais aussi ses derniers moments passés ici, en cette terre, peu de temps avant que la guerre n’éclate.  Mais Adam n’est définitivement pas prêt d’en rester là. Il décide, en hommage à son défunt ami d’enfance, d’essayer de rassembler ses anciens camarades de jeunesse. Problème : chacun est dans un coin du monde, chacun s’est laissé façonner par le temps et les mœurs. C’est là que l’islamiste coléreux, le puissant business man, le moine isolé du monde ou encore l’intellectuel de confession chrétienne ainsi que bien d’autres feront tout ce qui est en leur possible pour surmonter leurs différences, afin de se retrouver, de se rassembler autour d’une table et de rire jusqu’au matin comme au temps de leur jeunesse.

Plus qu’un simple récit d’une rencontre entre vieux amis, Les Désorientés se positionne comme un véritable couteau remué dans une plaie. La plaie en question n’est d’autre que le déchirement de ce pays. Un déchirement qui d’un jour à l’autre avait fait place à un profond désamour entre les communautés qui jadis vivaient en symbiose. L’œuvre aborde aussi avec délicatesse la douleur de l’exilé, ses questionnements, son repentir mais aussi son retour à la terre promise, un retour qui n’est toujours pas facile. Pour eux, l’Histoire ne se réécrit définitivement pas. Les choses se font, au su de tous et on ne peut rien y faire, si ce n’est se rappeler du temps défunt. Dans ce livre, c’est le cas notamment pour ces personnages désorientés qui en un autre jour et temps avaient été jeunes d’un orient qui pouvait se permettre de rêver et de scruter l’horizon, mais qui, las, ne le sont plus maintenant.

Comment alors ne pas faire la parallèle entre cette œuvre et ce qui est entrain de se passer actuellement au Liban. Voilà au Liban un peuple qui ne cesse de se créer de fausses raisons de  toujours plus se diviser, par des guerres civiles et des affrontements. Et voici une œuvre qui dépeint la tristesse des sentiments de personnes que tout liait par le passé, et que maintenant tout sépare. Viendra peut-être ce jour, bien tardif où, à l’image d’Adam souhaitant reconstituer les morceaux de son passé, le Liban, le vrai, souhaitera se réveiller de sa léthargie pour rattraper le temps passé. Mais cette tâche, comme il est le cas dans ce livre, sera certainement bien loin d’être facile.

Visionnez une interview de Amin Maalouf à propos de son livre, Les Désorientés :

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !

Laisser un commentaire