L’opéra s’invite sur les balcons égyptiens

Au courant du mois de mars 2015, l’organisation Mahatat a invité la troupe Teatro Independent Theater sur les balcons de Port Said, Damietta, Mansoura et du Caire, ouvrant ainsi les portes d’un art souvent confiné : l’opéra.

La tournée Art of Transit poursuit son cheminement pour devenir un rendez-vous incontournable. Cette initiative a été mise en place par l’organisation Mahatat for Contemporary Art, qui promeut la décentralisation de l’art pour favoriser son accessibilité à un large public. Pour réaliser cette tournée, Mahatat invite un groupe d’artistes à présenter leur art dans quatre villes égyptiennes. La première tournée, qui a eu lieu en octobre 2014, mettait à l’honneur Abu Karim Marching Band, groupe de 9 musiciens et percussionnistes, ainsi que la troupe de théâtre de marionnettes géantes El-Kousha, dont les représentations sont légendes aux festivals et lors de manifestations.

Crédit : Amir Makar

Suite à ces deux premières tournées, l’organisation Mahatat for Contemporary Art tente à nouveau l’expérience en mettant à l’honneur l’opéra. Du 12 au 16 mars, les passants ont pu ainsi découvrir au détour d’une ruelle à Port Said, Damietta, Mansoura et au Caire, les musiciens de la troupe Teatro Independent Theater qui leur ont fait découvrir et redécouvrir des perles de la musique arabe et occidentale.

Ce projet, Balcony Opera, a mis en scène les musiciens Lobna Degheby, Ahmed Gamal Sabry, Tarek al-Anany et Ragy Elnayt sur des balcons emblématiques. Ces derniers se sont lancés comme challenge d’interpeller les passants pour un échange musical sur le balcon d’un bâtiment du gouvernement abandonné, à Port Said ou encore sur celui du Iskandar Palace à Mansoura.

La fusion de la musique classique arabe et occidentale a d’abord interpellé les passants, surtout de par les chants qui leur sont connus. Ce mélange traduit une stratégie d’attirer l’oreille des foules pour leur faire, ensuite, découvrir un répertoire qui ne leur est pas forcément familier dans une approche didactique.

Crédit : Amir Makar

L’originalité de cette tournée en particulier réside en ce qu’elle initie la rencontre d’un public large à un exercice artistique souvent confiné entre quatre murs. L’Egypte est une capitale artistique dans le monde arabe où certaines pratiques ont été marginalisées. Cette initiative permet de créer des liens entre différents types d’art et des personnes plongées dans leur quotidien. Elle remet au goût du jour les caractères universel et abordable d’une activité qui fait battre le cœur du rayonnement culturel arabe.

La tournée Art for Transit mérite de se développer et de créer un mouvement de rencontres incontournables afin de perpétuer l’effervescence de la création artistique.

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !

Laisser un commentaire