Livres. La rétrospective 2013

La fin de l’année est forcément synonyme de récapitulatifs et de bilans. C’est aussi l’occasion pour nous de faire le point et de revenir sur l’essentiel des chroniques que vous avons eu du bonheur à vous présenter durant depuis le lancement du site. Nous vous proposons alors un tour des livres les plus marquants de l’année à nos yeux. De quoi vous inspirer si vous êtes en quête d’une bonne lecture. Bonne année !

ahmed bouanani 5

L’hôpital de Ahmed Bouanani

Dans le récit et de la plume d’un pensionnaire d’un hôpital psychiatrique qui consigne les faits, gestes et pensées, on découvre un espace enfermé où un groupe de pensionnaires aux trajectoires différentes persistent à animer leur petit quotidien lugubre.

Giles Kepel 1

Passion arabe de Giles Kepel

A travers un essai-témoignage fait de rencontres, de découvertes et de réflexions géopolitiques, l’orientaliste Gilles Kepel, revient sur les récents changements dus aux révolutions arabes.

jocelyne laabi 2

Les hérétiques de Jocelyne Laâbi

Neuf ans après la sortie de La liqueur d’Aloès, Jocelyne Laâbi revient sur la scène littéraire avec Hérétiques qui met en scène l’épopée des Qarmates, chapitre passionnant mais peu connu de l’histoire de l’Islam.

printemps des arabes 3

Le printemps des arabes de J.P. Filiu et C. Pomès

Ce  roman graphique est le fruit d’une collaboration entre Jean-Pierre Filiu, professeur à Sciences Po en histoire du Moyen-Orient contemporain pour le texte et Cyrille Pomès pour le dessin. Un croisement intéressant entre le monde artistique et la recherche.

rachid o 4

Analphabètes de Rachid O.

Dans son dernier roman, l’auteur marocain qui se réclame publiquement être homosexuel revient sur les derniers moments de personnes ayant compté dans sa vie, dont notamment son père. Analphabètes a remporté le prix Mamounia 2013.

Abdellatif laabi 8

Un autre Maroc de Abdellatif Laâbi

Un Autre Maroc est un véritable réquisitoire, fait d’introspection, d’auto-critiques, mais aussi de courageux regards vers un avenir qui, on l’aura compris, n’est pas très prometteur à l’heure actuelle.  On le devine déjà depuis le titre, et on s’en assure à la lecture du livre.

Jomana Haddad

Superman est arabe de Jomana Haddad

Ce livre dénonce le système patriarcal qui sévit dans le monde arabe. L’auteure dépeint un machisme qui selon elle ne fait que refléter un profond sentiment d’insécurité chez les hommes.

Kenza Sefrioui 6

La revue Souffles de Kenza Sefrioui

C’est toute une étude qui est consacrée à l’aventure de la revue Souffles. La journaliste et critique littéraire, Kenza Sefrioui, se décide enfin à publier sa thèse de doctorat. Le livre a remporté le Prix Grand Atlas 2013.

mahi binebine 7

Le seigneur vous le rendra de Mahi Binebine

Alors que son livre Les étoiles de Sidi Moumen n’a pas encore fini de faire parler de lui, Mahi Binebine revient avec Le Seigneur vous le rendra, une autre histoire toute aussi bouleversante.

Abdelhak Serhane

L’Homme qui marche sur les fesses d’Abdelhak Serhane

Après L’Homme qui descend des montagnes, Abdelhak Serhane revient avec un autre roman qui, pour cette fois-ci, aura pour titre L’Homme qui marche sur les fesses. Une chronique est à venir sur ONORIENT.

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !

Laisser un commentaire