Tour Paris 13, pour une pratique collective de l’art

Forget the Louvre : Tower 13 is Paris’ hottest new art museum.

Le titre de Conde Nast Traveler est représentatif du buzz dont a fait objet l’exposition Paris 13. Ce projet mené des mois durant par le tunisien Mehdi Ben Cheikh a mobilisé plus d’une centaine d’artistes de Street Art d’une quinzaine de nationalités différentes. Le but : investir la tour avant sa destruction, réaliser la plus grande exposition collective de street art jamais conçue.

Un projet démesuré, avec plus de 4500 m² de surface et autant de pans de murs et plafonds, 9 étages et des sous-sols, 36 appartements parfois encore meublés. A regarder la vidéo-trailer sur le site de la Galerie Itinerrance, l’exposition paraît irréelle. Une fois sur place, on déchante à voir la queue interminable et les œuvres qu’on expédie en deux temps trois mouvements au regard de la foule qui attend patiemment. Cependant, ces détails paraissent presque voulus :  Paris 13 est une exposition de l’urbain, de l’urgent, de l’éphémère.

 » C’est le côté international qui est le plus intéressant, puisque chacun intervient avec sa culture, sa sensibilité « , souligne Mehdi Ben Cheikh. Conçue de manière résolument cosmopolite, l’exposition est une profusion de sensibilités venues d’ailleurs. L’aspect le plus important de la tour ne réside pourtant pas dans cette mixité. Cette exposition volontairement gratuite ouvre la voie d’une nouvelle donne, d’une nouvelle acception urbaine de l’art où la côte d’un artiste ne se définit plus par les mécanismes du marché de l’art mais investit le domaine de l’appréciation du public. Le marché de gré-à-gré ne décide ainsi plus de l’originalité de l’artiste, c’est le public qui assume ce choix et décide de le sortir du lot. Aujourd’hui fermée physiquement au public, l’expérience virtuelle continue. L’internaute pourra accéder au site pendant 10 jours, du 1er au 10 Novembre, pour sauver les œuvres avant leur destruction. Amenés à réagir face au caractère fugace et éphémère du street art, c’est au final par la mobilisation des internautes que le projet de la Tour Paris 13 pourra perdurer.

Pour sauver les œuvres: www.tourparis13.com

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !

Laisser un commentaire