Le Prix Goncourt de la nouvelle décerné à Fouad Laroui

L’Académie Goncourt a enfin désigné la nouvelle de cette année. Il ne s’agit autre que de L’étrange affaire du pantalon de Dassoukine, écrite par l’écrivain marocain d’expression française Fouad Laroui.

La nouvelle, publiée aux éditions Julliard, se veut une remise en question de l’absurdité de notre univers actuel. Elle relate comment un jeune fonctionnaire marocain fut envoyé à Bruxelles pour acheter la quantité de blé nécessaire à son pays au meilleur prix. Toutefois, se faisant voler son unique pantalon, il se retrouve à devoir présenter sa requête devant la Commission européenne dans une défroque toute burlesque. Sa mission sera bien rude à accomplir…

Jouant entre ironie et moquerie, Laroui met en scène toute l’importance de la question de l’image dans nos sociétés actuelles. Ses personnages se retrouvent face à des situations déroutantes, les poussant à la remise en question d’eux-mêmes. Laroui cherche ainsi à susciter l’envie de rire, en mettant à nu toute l’absurdité de la condition de l’homme moderne.

Mais qui est Fouad Laroui ?

Né en 1958 à Oujda (au Maroc), il a étudié à l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées en France ainsi qu’à l’Ecole des Mines de Paris. Son diplôme d’ingénieur obtenu, il travaillera ensuite avec l’Office Chérifienne du Phosphate à Khouribga (Maroc), prenant en charge la gestion d’une mine de phosphate. En 1989, il quitte le Maroc pour l’Europe. Il obtient un doctorat en sciences économiques et commence à enseigner à Amsterdam puis à York. Parallèlement, il commence à se consacrer à l’écriture. C’est ainsi qu’il publie son premier roman Les Dents du topographe en 1996. Ses écrits connaissent un franc succès, dénonçant avec humour les inégalités et blocages de la société.

Après Abdellatif Laâbi et Tahar Ben Jelloun, Fouad Laroui est le troisième marocain a être primé dans une des catégories du Goncourt.

Vous pouvez aussi visionner cette vidéo de l’auteur traitant de sa nouvelle :

 

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !

Laisser un commentaire