Reggae from Tunisia with Haydar Hamdi

Haydar Hamdi en concert. Crédit : page Bandcamp de Haydar Hamdi

Sorti sous le label Shouka, 404, l’EP de Haydar Hamdi, nous transporte. En trois titres seulement, des tréfonds de la musique arabe aux sonorités délicates aux voix graves et marquées des grands maîtres du reggae. Un délice qui se laisse écouter sans modération.

Entre anglais et arabe dialectal, cet album est pour Haydar Hamdi l’occasion d’expérimenter, mais également de s’engager, de faire entendre sa voix et son opinion, dans une Tunisie encore hésitante face à sa révolution. Dès le premier, Soldier of sound, entièrement en anglais, Haydar Hamdi nos appelle à nous libérer de nos chaînes, dans un univers où les sonorités reggae mêlées à la magie du qanun de Nidhal Jaoui nous transportent des rues enfiévrées de Kingston aux langueurs d’un palais oriental en un clin d’œil.

Morning Talk, le deuxième morceau, adopte un ton franchement militant : c’est une critique sévère du pouvoir islamiste tunisien qui s’est installé au lendemain de la révolution. Ici encore, la rencontre est parfaite entre le dub/reggae et la voix graveleuse de Haydar Hamdi.

La dernière chanson du disque, Fool You, est une merveille à la filiation assumée avec Bob Marley. Un titre qui sonne comme un vibrant hommage à l’un des plus grands succès du maître du reggae. Le Don’t let them fool you présent chez Hamdi renvoie inévitablement aux mêmes paroles, présentes dans Could you be loved. Et que les puristes du reggae soient rassurés, la beauté musicale du morceau est à la hauteur de l’hommage qu’il entend rendre.

Au final, 404 est un petit bijou original qui, en trois morceaux seulement, inscrit la voix traînante et rocailleuse de Haydar Hamdi dans nos têtes, accompagné de ce délicieux qanun qui enchante l’album, et nous donne beaucoup à espérer de l’ancien chanteur des Barbaroots et de son groupe.

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !

Laisser un commentaire