John Toutain capture le désert de Casablanca, cinq minutes avant le ftour

Non, l’apocalypse ne s’est pas abattue sur la ville de Casablanca. Pas de tornade, d’enlèvement extraterrestre ni de scénario de fin du monde, les rues de la ville blanche sont désertées quelques minutes avant le coucher du soleil, pour une tout autre raison.

Cinq minutes avant le ftour (rupture du  jeûne pendant le mois de ramadan chez les musulmans), c’est  à ce moment précis qu’une atmosphère particulière envahit la capitale économique du Maroc. D’habitude animée par un mouvement de va et vient perpétuel, la fourmilière se vide subitement de ses habitants et l’affairement se déplace dans les chaumières.  Fasciné par le caractère évanescent et troublant de cet instant qui précède le coucher du soleil, John Toutain, un français installé à Casablanca, décide alors de l’immortaliser par la photographie. C’est ainsi que naît le concept  #5minutesavantleftour qui rassemblait, à  l’origine, des  photographies de la ville blanche pendant le ramadan et compte désormais des clichés d’autres villes marocaines et algériennes.  Le Tumblr s’est même converti en plateforme participative où l’on peut envoyer ses propres clichés. La seule  condition étant, bien sûr, qu’elles capturent la beauté  brute de ces paysages dépouillés de toute présence humaine, sous le ciel incandescent  d’une journée d’été qui prend fin.

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !

Laisser un commentaire