Découverte : Maya Aghniadis & the Band, la pop beyrouthine

En allant au concert de Maya Aghniadis & The Band, la soirée se présentait sous les pires auspices. Vous savez, quand vous sortez de chez vous et que vous savez que rien ne risque d’aller pour le mieux. Déjà, aller à un concert en béquilles avec une jambe qui vous lance à longueur de journée, l’idée n’est pas géniale. Passons.

Arrivé sur le lieu du concert, les béquilles font leur effet et c’est gratuitement que je m’installe sur une chaise face à la scène, idéalement placé. Bon début. Et surtout, alors que je m’attendais à une soirée où ma jambe me ferait tellement mal que j’aurais du mal à me concentrer sur la musique, c’est l’inverse qui s’est produit : la musique était tellement entraînante que j’en ai oublié de souffrir.

J’avais entendu parler de Maya Aghniadis & The Band en arrivant à Beyrouth, en septembre. Plusieurs magazines libanais en parlaient, et notamment Time Out Beirut qui avait choisi leur album, Endless Trail, album du mois d’octobre. Et, il y a quelques semaines, je les écoutais en live, sans trop prêter attention, en première partie du groupe français We Were Evergreen. Mauvaise sono, mais plein d’énergie et surtout de créativité. Après avoir assisté à leur concert hier, l’impression ne fait que se renforcer, de plus en plus et surtout, le talent du quintet apparaît clairement. La voix de Maya est fraîche  joviale. Le jeu de synthé, les lignes de basse, la batterie dégagent une harmonie qui montre le talent d’un groupe qui compose et écrit l’ensemble de ses musiques.

Ainsi, durant les deux heures de concert, le groupe joue l’ensemble de son premier album, Endless Trail, entièrement écrit en anglais, et qui montre un certain savoir-faire en matière de songwriting. On aura également droit à quelques morceaux de l’album à venir, dont (finalement) une chanson écrite en arabe. Si le groupe reste assez enfoui dans l’underground beyrouthin, il gagnerait à être connu, et le public présent hier montre qu’il y a déjà un certain attachement à ce groupe pop talentueux, qui, s’il n’a pas la notoriété de Soap Kills ou de Mashrou’ Leila – surtout qu’on parle de styles musicaux différents -, en a du moins le talent. Affaire à suivre.

On vous laisse découvrir quelques chansons de l’album sur le soundclound de Maya Aghniadis & The Band :

Endless Trail

Let’s Cross the Line

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !

Laisser un commentaire