Dam met la lumière sur les maux de la société palestinienne

DAM ou Da Arabian MC’s, acronyme pour exprimer le sang en hébreu, l’éternité en arabe pour le groupe de Tamer Nafar, Suhell Nafar et Mahmoud Jreri. Ce groupe palestinien est originaire de Lod, ville du centre d’Israel où se mélangent Juifs et Arabes dans une grande pauvreté à seulement 20 minutes de Tel Aviv. Plaque tournante de la drogue dans le pays, Lod est la base où DAM fait entendre sa différence musicale. Artistes assurément politiques, ils se sont donnés pour mission de faire bouger les lignes chez les jeunes, et dans la société en Israël.

Textes bruts de décoffrage, thèmes explosifs dans le but de questionner les logiques d’une société très conservatrice. Dans la lignée du political rap américain à la Public Enemy, 2Pac, Blue Scholars, DAM fait partie de ces jeunes musiciens qui veulent changer la région. Ces musiciens engagés politiquement demandent un Etat pour tous, qu’ils soient palestiniens ou israéliens. Une telle demande politique n’est pas nouvelle, mais ce qui fait l’originalité du groupe est qu’il ne se limite pas à une simple critique de la situation politique ou de l’establishment israélien.

Dans son dernier single Who you are, ils interrogent la nature des relations entre les sexes et demandent plus de libertés des femmes palestiniennes. DAM nous offre par ce clip rythmé et coloré, une réflexion finalement très profonde sur le rôle de la femme dans la société.

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !

    Laisser un commentaire