Cisco et son aventure avec le Kechlight

Surnommé Francisco ou Cisco tout court, François est un artisan de la lumière et passionné de la photographie, fondateur du collectif Kechlight. Né en France, cet artiste est un grand voyageur qui a commencé sa carrière d’abord en éclairant des scènes de théâtre en Belgique.

C’est en 2006 qu’il découvre le light painting ou l’art d’écrire avec la lumière et qu’il se met à l’utiliser et allier les deux dans son travail artistique : light painting et photographie.

A Marrakech, light painting et calligraphie

Le light painting reste un art émergent, nous apprend Cisco. Cet art mélange art numérique, photographie, street art et installation. Techniquement parlant, Cisco nous explique qu’il s’agit d’un procédé photographique qui consiste à utiliser de longues expositions et à intervenir dans le cadre avec des sources lumineuses. Ce procédé, nous dit Cisco, est apparu déjà en parallèle avec l’invention de la photographie et de grands maîtres comme Picasso et Ran May l’ont déjà essayé. Cette pause pour écrire dans l’espace, Cisco l’a décrite comme « une chorégraphie graphique et lumineuse ». En découvrant la calligraphie arabe, cet artiste mêle désormais celle-ci dans toutes ses images surtout celles qu’il réalise pour le Maroc et au Maroc.

Arrivé à Marrakech pour travailler uniquement sur un événement temporaire, Cisco décide de s’y installer définitivement. Il commence à travailler et à créer avec le collectif Kechlight. Cet artiste français mène cette aventure depuis trois ans maintenant avec le photographe Zakaria Kacha et quelques jeunes de Marrakech.

Kechlight : mettre les artistes locaux à l’honneur

A travers le Kechlight, Cisco crée et partage aussi son savoir-faire en donnant des workshops du light painting aux jeunes marocains qui méconnaissent encore cet art. Par ailleurs avec les créations locales du Kechlight qui sont réalisées souvent avec son fidèle photographe Zakaria Kacha, Cisco représente désormais le Maroc à l’étranger dans le cadre de différentes expositions collectives. Et c’est un grand honneur pour lui de représenter les couleurs du Maroc dans plusieurs villes internationales comme : Paris, Moscou, Hong Kong, Oviedo, Bombay, Astana et Berlin.

Au début de cette année, Cisco a participé aussi à une tournée des instituts français au Maroc dans le cadre d’un spectacle appelé « Turn off the light » du calligraphe Julien Breton, mêlant calligraphie lumineuse, danse et musique. Parallèlement à cette tournée nationale, les deux artistes avaient donné des ateliers et formations dans chaque ville où ils sont passés.

Expérimentation permanente : bientôt le light painting vidéo

Pour ses projets futurs, Cisco va expérimenter la vidéo dans ses prochaines créations. Il a développé avec un artiste français, William Guignard un système qui permet de réaliser du light painting en vidéo et en temps réel. Cisco a réalisé également une belle publicité cette année au Maroc pour Ingélec. Celle-ci a été diffusée sur les écrans de la télévision marocaine pendant le Ramadan dernier. Il s’agit d’une mise en scène calligraphique lumineuse avec Julien Breton. En outre, Cisco cet amoureux de Marrakech et du Maroc est en train de préparer un film sur ses aventures au Maroc.

Par ailleurs, Cisco et son équipe du Kechlight sont toujours à la recherche de nouveaux lieux et de nouveaux décors pour créer leurs images lumineuses à Marrakech ou dans d’autres villes. Cet artiste souhaite également un jour participer à une grande exposition collective avec des artistes internationaux du light painting qui aura lieu ici au Maroc et pourquoi pas à Marrakech.

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !