Hanieh Delecroix, le bleu de la tendresse

Ses bleus, noirs et blancs se posent ainsi sur du papier, le support privilégié de l’artiste. Parfois déchiré, froissé, meurtri, sous l’acrylique d’Hanieh Delecroix, le papier devient peau. Un support fragile, pour des œuvres puissantes qui, malgré leurs stigmates, sont toujours esthétiques.