Quand Zena el Khalil exprime son amour pour Beyrouth

Un voyage bercé par une voix douce et mélancolique au coeur de Beyrouth. Quand les mots deviennent images, c’est Zena el Khalil dans Beyrouth, je t’aime.

L’artiste nous plonge dans un Beyrouth marqué par la guerre et la joie de vivre. Une ville à la fois palpitante et inquiétante où la guerre ne cesse de roder tel un loup affamé. Mais en vain, le Beyrouthin se dope d’espérance pour renaître de ses cendres ! La “renaissance” libanaise, c’est une jeunesse en quête de lendemains qui chantent parfumés de jasmin. Avec son train de vie léger et festif où tous les extrêmes sont permis, alcohol, sex and drugs est devenu la devise des nuits beyroutines.

Un voyage coloré et intimiste, c’est Beyrouth, je t’aime !
Un voyage lyrique et poétique c’est Beyrouth, je t’aime !
Un voyage pas comme les autres, c’est Beyrouth, je t’aime !
Bref, Beyrouth, nous t’aimons !

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !

Laisser un commentaire