Paris – Beyrouth dans le Marais

©David Hury in «The Beirut Book» (Ed. Tamyras, 2014)

Du 6 au 14 Février 2016, l’exposition Heritage of emotions organisée par la galerie Galerie Nikki Diana Marquardt et l’association Work In Progress met à l’honneur une sélection de jeunes artistes qui célèbrent la culture, l’histoire et le territoire libanais. Rencontre avec un des artistes.

Le fait est assez rare à Paris pour être noté. D’autant plus que l’idée d’une exposition réunissant des artistes par leur nationalité interroge. Cela suffirait-il à créer un propos scénographique cohérent ? Il semblerait que oui. Parce qu’au delà de cet élément réunificateur, l’espace laisse place à des visions, aussi acerbes qu’ironiques, sur la société libanaise contemporaine.

David Hury , un des quatorze artistes exposés, nous raconte l’évolution et la transformation de son livre Beirut Book (Ed. Tamyras, 2014) en œuvre visuelle à part entière. Les citations auparavant couchées sur le papier glacé prennent vie sur des plaques d’émail bleue nuit. Elles racontent une histoire sur les rues de Beyrouth, celles dont on ne connaît pas le nom. Ces plaques, installées dans les rues beyrouthines dans les années soixante, se font les derniers témoins d’une époque qui tend à disparaître. En détournant de célèbres citations sur ces plaques, David Hury leur rend hommage:

 Depuis la reconstruction après la guerre, les gens ne se sont pas réappropriés la ville.

L’artiste français – tombé amoureux du Liban lors de son premier voyage  en 1992 – traite avec ironie et décalage de ce rapport à la ville orientale, trop souvent réduite à de vains fantasmes.  

Pour la jeune commissaire d’exposition, Lara Saab, il était important de réunir des œuvres qui dégagent une émotion commune ; des œuvres capables de réunir ceux qui les observent, malgré les différences d’âges, de religions ou de nationalités.

 On a grandi avec la compréhension de l’Occident avant de comprendre notre propre culture. On grandit sans comprendre d’où l’on vient, ces œuvres veulent rappeler l’héritage libanais.

Pour ce faire, l’exposition sera amenée à voyager dans le monde entier, après son passage par Beyrouth et Paris.

Informations utiles

Quoi? Heritage of emotions

Qui?   SAHAR ASSAF | GEORGE BATRUNI | ALI CHA’ABAN | CLARICE CHALHBOUB| ZAINA EL-HAGE | NADINE EL KHOURY | MOUCHEGH KARAVARTANIAN | ISABELLE MANOUKIAN | JOSEPH NAKHLEH | LARA NASSER | KHALED SAAB| GAIA SQUARCI | LARA ZANKOUL

Quand? Du 6 au 14 Février 2016

Où? Galerie Nikki Diana Marquardt située au 10 rue de Turenne 75004 PARIS

 

 

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !