Astuces et bons plans pour les globe-trotteurs marocains

Si vous pensez voyager pour six mois, un an ou deux, vous aurez beaucoup de mal à trouver de la bonne documentation sur les forums et les sites web  marocains. Même si les sites de voyage fleurissent sur la toile, ils concernent pour la plupart les voyages courts et les vacances. Malheureusement, vous ne trouverez jamais des conseils pratiques sur les visas, les procédures administratives et la faisabilité d’un long voyage. J’ai eu ce même problème en voyageant, l’information n’est pas facile à trouver, parfois même inexistante, d’où l’intérêt de commencer par une série d’articles spécialement dédiée au voyageur marocain qui veut prendre une année sabbatique ou quelques mois pour faire un long voyage.

Dans cet article, je vais essayer de partager quelques tips de voyages que j’ai moi-même testé, des conseils et autres recommandations susceptibles de vous aider dans ce projet.

Tout d’abord, un voyage autour du monde ou un road trip ne s’improvisent pas du jour au lendemain. La plupart des personnes commencent par se poser des questions sur la faisabilité financière de ce genre projet. Par exemple, la question la plus récurrente serait de savoir si l’on a suffisamment de moyens pour voyager. Ce que l’on a tendance à oublier par moment est que voyager, pendant un an ou deux, peut s’avérer fatigant à la fois moralement et physiquement. Prendre des bus de 12 heures chaque semaine, parfois même de 30 heures, changer fréquemment d’ambiance, d’hôtels, de visages et d’habitudes peut mener à une forme de lassitude ou de fatigue psychique si, derrière ce constat, vous ne voyagez pas pour un but ou un objectif bien défini. C’est que vous allez avoir du temps, beaucoup de temps ! Même en méditant, en lisant, en photographiant ou en vous baladant dans les rues ou dans les temples, vous ne saurez pas quoi faire de tout ce temps ! C’est justement cela le constat que l’on se doit d’analyser et de comprendre avant d’entamer un voyage. Qu’elle est le but de ce voyage et qu’elle est le projet que je pourrai développer en parallèle ? Pourquoi ne pas écrire un livre, développer un site internet, réaliser une série de documentaires, apprendre les langues et les philosophies locales, faire du volontariat ou encore enseigner les langues aux enfants ? Choisissez un angle qui vous parle et essayez de le développer.

Angkor Wat, Cambodge - Crédit photo : Samir Taouaou

Angkor Wat, Cambodge – Crédit photo : Samir Taouaou

Passeport

L’une des questions que l’on se pose souvent est de savoir s’il est facile de voyager avec un passeport marocain. Par voyager j’entends un long séjour qui peut durer de cinq mois jusqu’à un an, voire plus.

Si vous pensez partir en Asie ou en Amérique latine, sachez qu’il est tout à fait possible d’effectuer les visas sur place dans les consulats, les ambassades ou dans les agences affiliées aux consulats. Cela ne sert à rien de les préparer à l’avance car ils expireront avant même que vous puissiez voyager dans ces pays.

Généralement, les visas sont très faciles à obtenir dans ces régions. Toutefois, il faut être attentif à certains détails, car souvent, il faut obtenir les visas à la dernière minute pour profiter pleinement des jours que l’on vous octroie. Souvent, le visa devient effectif à sa délivrance, donc mieux vaut être vigilant sur certains points.

L’un des soucis que peuvent rencontrer en particulier les détenteurs d’un  passeport marocain est le temps de délivrance des visas. Certains consulats prennent plus de temps pour mener leurs investigations. Quand vous faites vos démarches, faites très attention aux jours fériés et aux vacances (en Inde par exemple, ils sont particulièrement nombreux), autrement, vous allez devoir rester plus longtemps que prévu dans la ville où vous faites vos démarches, et risquer de payer un overstay à la douane. Le montant varie de trois à dix dollars par jours de dépassement selon les pays. Autre bémol, les frais de visas coûtent parfois plus cher pour un Marocain que pour un occidental (une différence de quelques dizaines de dollars, comme au Vietnam par exemple).

Dans certains cas, il est plus simple de faire ses démarches en passant par les agences de voyage ou les hôtels qui se chargent des demandes et des extensions de visas. Cela ne coûte que quelques dollars de plus, mais vous gagnerez en rapidité et en efficacité. Quelques fois (et c’est rare en Asie), l’on vous demandera de justifier un mois d’hébergement, à ce moment-là, si vous ne voulez pas réserver d’hôtels à l’avance (car vous ne savez peut-être pas encore quoi faire sur place), l’agence se chargera alors de donner ces informations à votre place (vu qu’ils travaillent souvent avec des réseaux d’hôtels à l’étranger). Et vu que c’est ladite agence qui s’en occupe, le consulat part du principe que tout est déjà réservé à l’avance. Quand il s’agit d’un visa à l’arrivée, vous pouvez mettre (dans votre formulaire de demande de visa) n’importe quel nom d’hôtel, de toutes façons, ils ne vérifieront pas.

Gardez toujours un relevé bancaire avec vous en PDF au cas où l’on vous demandera de justifier de vos ressources : il n’a pas besoin d’être cacheté, il faudra juste traduire (parfois au stylo) votre relevé en anglais et convertir vos ressources dans la devise locale. Dernier point, si vous avez un ami qui vous héberge, on vous demandera son numéro de téléphone. Soyez sûr que le consulat l’appellera pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’une fraude.

Souvent, les visas en Asie sont faciles à obtenir, parfois il vous suffira de faire les démarches à la douane (visa à l’arrivée). En revanche, pour la Thaïlande ou l’Inde entre autres, l’on vous demandera un dossier plus complet.

Ta Prom temple, Cambodge - Crédit photo : Samir Taouaou

Ta Prom temple, Cambodge – Crédit photo : Samir Taouaou

Finances & assurance

Il est nécessaire de choisir une bonne assurance. Si la plupart des sociétés d’assurance au Maroc ne vous assurent que pour une durée de trois mois à l’étranger ou que pour une seule destination, sachez que vous pouvez trouver sur internet des sociétés internationales d’assurance qui proposent des packs grand voyageur ou voyage autour du monde. En moyenne, pour une assurance de la sorte, il faudra compter une cinquantaine d’euros par mois ou 500, voire 700 euros l’année.

Si vous avez une carte premium ou une carte bancaire haut de gamme, vous avez automatiquement accès/droit à une assurance internationale de trois mois. Cela ne sert à rien de payer l’assurance deux fois, l’idéal ici serait de profiter de ces trois mois gratuits et, à terme, souscrire à une assurance internationale via internet.  N’oubliez pas de payer vos déplacements avec cette carte si vous désirez être remboursé.

Si vous avez une carte marocaine internationale plafonnée, il vous sera très difficile de voyager plus de deux ou trois mois, donc la seule solution est de prendre avec soi suffisamment de cash. Si vous avez un parent ou un ami à l’étranger, vous pouvez vous arranger avec lui pour vous parrainer, sinon, essayez de négocier avec votre banquier d’avoir plus de devises sur votre compte (peut-être envoyer une lettre à l’office des changes pour expliquer votre projet). Mais sachez qu’il vous faudra négocier impérativement quelques avantages avant de penser partir :

Bien négocier avec son banquier son découvert (au cas où vous auriez un problème ou une urgence) et également avoir droit de retirer jusqu’à 500 dollars par semaine sur une seule carte (car parfois, il vous faudra payer les hôtels, les frais de visas et les transports en espèce). Même si les dépenses moyennes par mois sont de 600 dollars en Asie pour un backpacker, il faudra toujours s’attendre à payer un mois de loyer en espèce, ce qui pourra être problématique si vous avez une limitation sur votre carte.

Je me rappelle un jour être resté dans un hôtel en Asie un mois. Je devais régler l’hôtel et les services à mon départ : 300$ sans compter les extras, ajouté à  cela le déplacement en bus jusqu’à un autre pays, plus les frais de visas que je devais régler sur place et de l’argent de poche. Soit au total 600$ que je devais avoir en espèces. Le problème est que j’avais déjà retiré de l’argent la même semaine pour régler quelques frais annexes, je ne pouvais plus retirer  car j’avais une limitation de 600$ par semaine. Je ne pouvais pas non plus attendre de faire un virement à mon autre compte (carte) pour retirer de l’argent, car cela aurait pris un jour et que mon visa expirait le lendemain. En plus, j’avais déjà réservé le bus. Je me souviens avoir fait tous les guichets de la ville en vain. La seule solution qui restait était d’attendre un ou deux jours le temps d’avoir droit de retirer cette somme quitte à payer les overstays et un autre billet de bus, ou, ce que j’ai fait, appelé la banque directement pour négocier 1000$ de retrait par semaine. Vu que j’étais dans une zone où les téléphones ne marchaient pas très bien, j’ai du chater avec quelques conseillers pour leur expliquer mes circonstances. Finalement, après 15 minutes, le problème était réglé. C’est pour dire que vous devez être capable de joindre vos conseillers au moins cinq jours par semaine si ce n’est pas 24h sur 24 et 7j sur7. En cas de perte ou de vol de votre carte, il vous faudra pouvoir faire opposition et demander une nouvelle carte de crédit.

Soyons clair, si vous perdez votre carte, et que vous avez une carte internationale haut de gamme, le service Visa, American Express ou Mastercard  peuvent vous dépanner avec une carte dite Emergency Card dans les 48 heures qui suivent la perte de votre carte ou en cash sous 24h.  A ce moment-là, ce n’est pas la banque qu’il faudra appeler mais la société détentrice de la carte.  Cette carte n’est valable que deux mois, donc si vous faites un long voyage, au terme de ces deux mois, il vous faudra soit rentrer, soit négocier avec votre banque un éventuel envoi de votre nouvelle carte (chose qui est difficile mais faisable si vous entretenez de bons rapports avec votre banquier).

Cambodge - Crédit photo : Samir Taouaou

Cambodge – Crédit photo : Samir Taouaou

Maintenant, si vous avez une carte internationale marocaine et de surcroît, classique, il vous faudra ne jamais la perdre car elle ne sera pas remplaçable à l’étranger, ou alors très difficilement.  Vous ne pouvez alors compter que sur Western Union pour que l’on vous dépanne, et personne ne pourra vous aider depuis le Maroc puisque les virements internationaux ne sont pas possibles. Ce sera une connaissance à vous, à l’étranger, qui vous aidera. Sinon vous serez contraint de rentrer au Maroc et d’arrêter votre voyage ! Donc, l’astuce ici est de négocier deux cartes, une carte que vous allez prendre avec vous et une deuxième que vous allez laisser dans votre hôtel. En aucun cas il ne faudra les prendre simultanément. Deuxième astuce, donnez à un membre de votre famille une procuration, pour pouvoir chercher à votre place la nouvelle carte (chose que vous allez devoir faire avant de voyager) pour qu’il puisse vous l’acheminer par DHL, TNT, Fedex ou UPS  très rapidement.

Quand vous payez des prestations  (sur internet ou dans un restaurant) avec votre carte en Asie ou en Amérique latine, il y a des chances que l’on en profite pour noter votre numéro de carte. Si vous remarquez que votre compte a été débité de plusieurs centaines voire milliers d’euros (ce qui est rare mais possible), il vous faudra attendre quelques mois pour que votre banque vous restitue le montant (après avoir averti votre banquier et fait les démarches nécessaires). Entre temps, il vous faut être en mesure de survivre en attendant la restitution de votre argent. Mieux vaut ainsi avoir deux comptes afin de pouvoir limiter les risques. Cela permettra à un de vos proches de vous faire un virement sur le compte qui n’a pas été piraté. Pour ce faire, faites les démarches d’ajout des bénéficiaires (ordre de virements) avant votre départ, car cela peut prendre plusieurs jours voire semaines.

Certes, tout cela est contraignant mais ne devrait pas nous dissuader de voyager pour autant. Il y a plusieurs façons de préparer son voyage et l’on peut l’entreprendre sans même passer par tout ce que nous venons de traiter. En revanche si vous devez entamer un long voyage (d’un ou de deux ans) par exemple, il est à ce moment fort conseillé d’avoir toutes les assurances possibles pour limiter les dégâts en cas d’urgence.

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !

Laisser un commentaire