Arménie 1915, Centenaire du Génocide : exposition à Paris

2015 est l’année du centenaire du Génocide Arménien. Pour s’associer à cette commémoration, la Marie de Paris expose gratuitement jusqu’au 4 juillet les collections du Musée-Institut du Génocide Arménien d’Erevan.

L’histoire des Arméniens pendant et après le génocide est intimement liée à celle du Moyen-Orient et de la France. Aujourd’hui, la diaspora arménienne représente environ un demi-million de personnes en France et un nombre équivalent au Moyen-Orient – principalement Liban, Syrie et Iran.

Ce génocide, le premier du XXème siècle, prit la vie d’un million et demi de personnes. Il a laissé des traces indélébiles dans les familles des survivants avec lesquelles nous partageons un présent commun.  Pourtant, il est trop peu enseigné en France, à peine évoqué dans les collèges et les lycées et ignoré de la plupart des français.

article arménie 2

L’exposition Arménie 1915, Centenaire du Génocide, est l’occasion pour tous les parisiens de s’informer sur cet événement tragique dont on a trop peu parlé en France. A la manière d’une leçon d’Histoire, l’exposition débute dans l’Empire Ottoman de la fin du XIXème siècle. Des prémices du génocide avec les premiers massacres de 1896, à l’année 1915, l’exposition explique avec minutie et sans concession la mise en place du processus génocidaire par le gouvernement des Jeunes Turcs. Elle se conclue au milieu du XXème siècle en présentant l’intégration de la diaspora arménienne à la population française. Sans oublier d’évoquer les grandes figures françaises à la tête d’un mouvement arménophile, avec Jaurès en figure de proue.

Le ton et la clarté de l’exposition sont particulièrement soignés. Alimentée de cartes, de chiffres, de photographies parlantes et d’objets d’époque, elle apporte une connaissance du génocide arménien, 100 ans après. Il vous reste encore quelques jours pour vous rendre à cette exposition gratuite, à l’Hôtel de Ville de Paris.

 

Avec Hélène Terzian.

 

Je souhaite recevoir

les articles ONORIENT par e-mail !

Vous voyez, c'était rapide ! On vous envoie un e-mail bientôt !

Laisser un commentaire